Un clavier à membrane vous convient-il ?

Les claviers jouent un rôle instrumental dans la fonction des ordinateurs modernes et d’autres appareils électroniques. Dans le sens le plus élémentaire, ils permettent aux opérateurs humains de contrôler les appareils électroniques par le biais de la dactylographie. Il existe cependant plusieurs types de claviers, les deux plus courants étant les claviers mécaniques et à membrane. Aujourd’hui, nous allons examiner de plus près les claviers à membrane, en révélant leur fonctionnement, ainsi que leurs avantages et inconvénients.

Vue d’ensemble des claviers à membrane

Les claviers à membrane se caractérisent par l’utilisation de touches qui sont des coussins de pression sur lesquels sont imprimés des symboles. Il s’agit d’un contraste frappant avec un clavier mécanique qui comporte des touches séparées et individuelles. En raison de leur conception, les claviers à membrane sont plus petits et plus compacts que leurs homologues mécaniques.

Un clavier à membrane typique se compose de trois couches : une couche de membrane supérieure, une couche intermédiaire inerte et une couche de membrane inférieure. Sous ces couches se trouvent des traces conductrices, qui sont responsables du déclenchement de la commande lorsqu’un utilisateur appuie sur une touche.

Plus précisément, il existe deux variantes de claviers à membrane. Il y a une conception de clé plate dans laquelle les touches sont imprimées sur le même tampon de pression. Et il y a aussi une conception d’interrupteur à dôme qui utilise des dômes en caoutchouc pour imiter le feedback tactile d’un clavier mécanique. Néanmoins, les deux types de claviers à membrane sont considérés comme des claviers à membrane parce qu’ils ont une seule couche de caoutchouc souple au lieu de touches individuelles avec des parties séparées.

Avantages des claviers à membrane

Il y a plusieurs avantages à utiliser un clavier à membrane, dont l’un est le simple fait qu’ils sont plus petits et plus compacts que les claviers mécaniques. Grâce à leur conception mince, ils peuvent souvent être utilisés dans des applications où les claviers mécaniques ne sont pas accessibles. De plus, les claviers à membrane sont également silencieux, produisant peu ou pas de bruit pendant l’utilisation.

Et parce qu’ils ne comportent pas de pièces mobiles séparées pour les touches, les claviers à membrane ont généralement une durée de vie plus longue que leur contrepartie mécanique. Ce ne sont là que quelques avantages de l’utilisation d’un clavier à membrane.

Inconvénients des claviers à membrane

Bien sûr, il y a aussi certains inconvénients à utiliser un clavier à membrane, dont l’un est l’absence de rétroaction tactile. Les claviers mécaniques produisent naturellement une rétroaction tactile. Lorsque vous appuyez sur une touche, celle-ci se relève automatiquement – et cette action de ressort est essentiellement une forme de rétroaction tactile. Malheureusement, les claviers à membrane ne produisent pas cette même action à ressort ; par conséquent, ils offrent peu ou pas de rétroaction tactile. De plus, le nettoyage d’un clavier à membrane peut être difficile car les touches ne sont pas des pièces mobiles séparées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *